MDB s’engage en faveur des femmes à vélo

Les femmes représentent 51,5 % de la population française mais elles ne sont que 38% de la population de cyclistes (contre 55% aux Pays Bas). Elles sont souvent absentes quand il s’agit de prendre la parole dans les médias en tant qu’expertes cyclistes (sur les usages, la qualité des aménagements, l’expression des besoins, etc).

Face à ces inégalités que rien ne justifie, nous avons décidé d’agir. Le manifeste que vous êtes en train de lire est, à ce titre, fondateur : nous souhaitons rappeler les raisons de ce choix de promouvoir la place des femmes à vélo, quelle que soit leur pratique ou leur expérience.

Des femmes adhérentes de l’association MDB ont décidé de créer un collectif et de lancer un groupe Facebook réservé aux femmes cyclistes (cisgenre et trans) baptisé Elles à vélo. En interne, l’association accueille de plus en plus de femmes au sein de son conseil d’administration afin d’atteindre l’égalité femmes-hommes.

Lutter contre les stéréotypes

En France, le vélo est encore souvent considéré comme une activité masculine et sportive, voire dangereuse.  D’où la sous-représentation des femmes dans le monde du vélo et par conséquent dans les instances de décision (associatives, urbanistiques ou politiques). En les encourageant à faire du vélo et à s’approprier toutes les pratiques (sport, vélotaf, vélo du quotidien, cyclotourisme, randonnée), nous contribuons à briser ces stéréotypes et à créer un environnement inclusif.

Atteindre l’égalité femmes-hommes sur les routes – et les pistes – n’arrivera pas tout seul. MDB y travaille sur plusieurs axes : 

  1. Déconstruire les stéréotypes sur le vélo dangereux pour les femmes. 
  2. Construire les futures pistes cyclables qui donneront envie à toutes de pédaler au quotidien et pas seulement aux plus sportives ou plus téméraires.

Rendre les femmes à vélo plus visibles

Les femmes à vélo sont encore trop souvent invisibilisées, tant dans les médias que dans les instances de décision – politiques ou associatives – autour du vélo.  Nous avons besoin d’entendre davantage de témoignages des femmes cyclistes pour lutter contre le sentiment d’illégitimité.

Atteindre l’égalité femmes-hommes dans les prises de paroles et dans les médias n’arrivera pas tout seul. MDB y travaille sur plusieurs axes : 

  1. Mettre en place la parité dans les instances de l’association (conseil d’administration, bureau)
  2. Mettre en avant des profils inspirants sur les réseaux sociaux
  3. Adhérer à Femmes en mouvement pour promouvoir les femmes qui travaillent dans le milieu du vélo
  4.  Pousser la parole des femmes dans les médias

Développer l’autonomie

Pédaler permet aux femmes de se déplacer en toute liberté, sans dépendre des transports en commun – horaires ou itinéraires – ou des voitures. Le vélo est un mode de transport accessible à toutes et à tous, facile à garer, rapide et économique. C’est un outil crucial pour aider les femmes en précarité sociale à retrouver un emploi et ainsi atteindre l’autonomie financière. 

Atteindre l’égalité femmes-hommes dans l’accès aux transports et aux mobilités n’arrivera pas tout seul. MDB y travaille sur plusieurs axes : 

  1. Apprendre aux femmes qui le souhaitent à faire du vélo pour un prix modique (via les vélos-écoles pour adultes)
  2. Aider les femmes qui débutent le vélotaf (aller travailler à vélo) via des partenaires et des itinéraires de co-vélotaf
  3. Apprendre aux femmes qui le souhaitent à réparer leur vélo en autonomie via des ateliers d’auto-réparation

Pour la santé et le bien-être

L’emploi du temps des femmes est parfois difficilement compatible avec la pratique régulière de sport, en raison des contraintes professionnelles, domestiques et familiales. Le vélo est un moyen d’adopter un mode de vie actif et sain en profitant du temps quotidien de transport pour faire de l’activité physique. 

Atteindre l’égalité femmes-hommes dans la pratique du vélo, vecteur de santé et de bien-être, n’arrivera pas tout seul. MDB y travaille sur plusieurs axes : 

  1. Organisation de randonnées cyclables en Île-de-France accessibles à toutes
  2. Conseils pratiques dédiés aux femmes sur la pratique du vélo

Pour la sécurité de toutes et tous

Ce qui ressort de nos actions sur le terrain est qu’un des principaux freins à la pratique féminine est le manque de pistes cyclables sécurisées. Les hommes ont une perception différente du risque (qui est socialement construite). Mieux partager l’espace public au profit du vélo peut être utile à tout le monde et favoriser la pratique des plus fragiles (enfants, personnes en situation de handicap ou personnes âgées).

Les infrastructures sont trop souvent conçues par et pour des hommes, ce qui freine la pratique des femmes : manque de pistes cyclables, de parkings sécurisés , accroches vélo trop hautes dans les trains…

Créer des aménagements accessibles à toutes et tous en Île-de-France n’arrivera pas tout seul. MDB y travaille sur plusieurs axes : 

  1. Plaider auprès des élus locaux pour la création de pistes cyclables et d’aménagements vraiment protecteurs mais aussi de parkings vélos.
  2. Participation aux ateliers autour du Réseau vélo Île-de-France avec le Collectif vélo Île-de-France qui l’a imaginé.
  3. Communication sur les bons exemples d’aménagements inclusifs que l’on peut trouver ailleurs.

Rejoignez-nous !
Plus nous serons nombreuses au sein de MDB, plus nous pourrons peser pour atteindre l’égalité à vélo !