Mieux se Déplacer à Bicyclette

Réunion de lancement de l’année 2020 à La Ville àVélo

CR de réunion La Ville à Vélo, le 25 janvier 2020

1/ La présidence de l’antenne change de main, elle est reprise par le binôme Christine Sommacal et Luc Mauvarin.

2/ Revue rapide des actions 2019 , une année bien remplie pour La Ville à Vélo

  • Action pont de Sèvres le 14 avril 2019 pour sensibiliser les collectivités locales à la dangerosité du pont de Sèvres pour les vélos. 15 équipes de cyclistes ont parcouru le pont, pour un total de 412 km. Un article de presse dans Le Parisien et la visite du maire de Sèvres et de plusieurs personnalités des assos vélos. 11000 personnes touchées par les réseaux sociaux.

Cette action a donné l’impulsion pour la création d’une antenne MDB Boulogne et nous a donné de la visibilité vis-à-vis du département.

  • La bourse aux vélos le 11 mai à Chaville : un événement devenu un incontournable à Chaville avec succès encore cette année ( ~80 vélos vendus ) , malgré une météo épouvantable .
  • Constitution du dossier « panneaux M12 ( cédez-le-passage cyclistes aux feux) » pour la mairie et pour GPSO, discussions avec la mairie et mise en place à l’été 2019.
  • La Convergence Francilienne du 2 Juin : fréquentation en augmentation globale sur l’Ile de France cette année, avec une petite déception pour notre branche – la branche orange ( en provenance de l’Ouest parisien) – en baisse de fréquentation sur un week-end Pentecôte.
  • Le forum des associations en septembre avec des adhésions de nouveaux arrivants sur la commune.  
  • L’élargissement de La Ville à Vélo Chaville – Vélizy aux deux communes avoisinantes : Sèvres et Ville d’Avray
  • Rencontre pour un partage d’expérience avec la mairie de Ville d’Avray
  • L’école du vélo a fait carton plein de nouveaux et nouvelles élèves à la rentrées scolaire 2019.
  • Le dossier pour la requalification de la RD910 a été l’occasion de nombreux échanges internes à l’asso, mais aussi avec le département
  • Projection du film « Why We cycle” en collaboration avec ALTESS. La Ville à vélo a animé le débat avec un invité spécialiste des mobilités actives : Olivier Razemon. La projection de ce film avait été calée à dessein au moment de la consultation pour la RD910.
  • Appel à tous les adhérents par mail, pour aller donner son avis en mairie lors de la consultation publique et publication d’un guide aux adhérents par rapport à l’analyse de La Ville à Vélo
  • Dossier Plan vélo de GPSO : réponse aux questions du département sur les attentes des cyclistes du 92.
  • Echanges avec Versailles Grand Parc qui remet à jour son plan d’aménagement et qui a installé des bornes de réparation vélos aux gares.

3/ Info sur le Collectif vélo Ile de France dont le responsable est Louis Belenfant par ailleurs responsable de MDB

Ce collectif rassemble 29 associations majeures de cyclistes (dont MDB comptée pour une asso, mais qui a de nombreuses antennes).  Le but est de regrouper les associations afin qu’elles parlent d’une seule voix face aux collectivités locales territoriales. Les dissonances entre associations étalées sur la place publique ne font pas avancer la cause du vélo.

Le mode de fonctionnement est souple, le collectif se donne un an pour trouver une forme juridique.

Le Collectif a rencontré Valérie Pécresse pour le RER V ( un projet de voie rapide pour les vélos ) à propos de la branche qui ira le long du T6 depuis l’Onde jusqu’à Chatillon .

4/ Info sur la RD910 ( axe pont de Sèvres Versailles) .

Les personnes de l’association qui se sont investies sur le dossier ont convergé vers la proposition d’une piste bidirectionnelle centrale. Un guide pour la consultation publique a été envoyé aux adhérents, tous invités à aller s’exprimer en mairie.

Le débat est ouvert en séance pour entendre les avis des personnes présentes ne s’étant pas encore exprimées dans le dossier.

On rappelle que la volonté est de satisfaire tous les cyclistes, mais qu’il n’y aura pas de place pour réaliser deux pistes (une pour le vélo-balade-cool et une pour le vélo-taffeur ). L’argument majeur (du département et de notre association) est la lutte contre le réchauffement climatique et la nécessité pour plus de franciliens de troquer la voiture pour le vélo y compris pour aller travailler ( cf. démarche impulsée par Cap Gemini à Issy-les-Moulineaux). Il semble dans ce contexte qu’il faille prioriser une solution assez fluide pour les vélo-taffeurs. L’idée n’est pas d’abandonner les autres cyclistes mais d’aménager intelligemment pour tous et faire en sorte que chacun respecte les autres.

En cela de la pédagogie devra être faite, en particulier vers les utilisateurs de VAE.

Sur les aspects dimensionnement de la piste : en 2019 on a compté :

                -684 voitures maximum par heure empruntant cet axe ( chiffre donné par le département)

                -30 vélos en 8 min (mesure par Yann Fradin) à ~ 225 vélos par heure, ce qui représente 30% du flux voitures.

Le flux vélo est amené à augmenter, et le flux voitures à diminuer en proportion.

  • A Meudon, l’eco-compteur de la piste venant d’Issy-les-Moulineaux  compte : 1000 cyclistes/ jour en hiver , et 1500 cyclistes/ jour en été.

L’un des arguments poussé par les opposants à la bidir centrale est le caractère anxiogène pour les cyclistes : on se retrouve entre deux flux de voitures.

Notre position est que si l’aménagement est bien fait, et que la séparation est franche et infranchissable pour les voitures, la position centrale ne pose pas de problème. Cependant d’autres points de vigilance sont remontés qui touchent aussi au caractère anxiogène :

  • caractère anxiogène si un vélo double en sens inverse en venant d’en face et ne donne pas signe qu’il va se rabattre à temps   à largeur suffisante à étudier  (*)
    • caractère anxiogène si on est plus lent que des VAE ou cyclistes rapides
    • crainte pour des cyclistes calmes montant de croiser des cyclistes musclés descendant avec un important différentiel de vitesse.
    • Comment gère-t-on les sorties au niveau des passages piétons ?   à zone de « sas » pour vélo en transit (*)
    • Comment gère-t-on les insertions ? à zone de « sas » pour vélo en insert  (*)

(*) à regarder en détail sur les plans avec le département et le collectif vélo

En résumé :

  • Pas d’opposition à la bidir centrale
  • Pas de caractère universel non plus pour cette solution : chaque situation doit être étudiée au cas par cas.
  • A Chaville c’est la meilleure solution puisqu’elle évite aussi la coupe des arbres et répond à la voie de service pour les véhicules prioritaires.

5/ Plan vélo GPSO

Un document complet de recommandations a été envoyé.

Les points les plus durs mentionnés sont :  Le pont de Sèvres et la RD910. Et la demande de développer les zones 20 devant les écoles.

Les avis sont partagés sur l’efficacité de ce plan lancé par GPSO. Certains trouvent que « cela part dans tous les sens » , d’autres que GPSO est quand même à l’écoute et que cela fait avancer les choses.

Vis-à-vis de GPSO, nous avons évité les requêtes individuelles et parcellaires. Un regroupement est souhaité.

Demande aux adhérents de remonter les points durs qu’ils constatent.

  • Créer un Framateam pour le groupe La Ville à Vélo  ( équipe responsable )

Recherchons un responsable des liens avec GPSO.   à Marine se propose.  Merci Marine !

6/ Enquête FUB

Nous avons obtenu une grosse participation sur nos communes .

Attente des résultats le 6 février

7/ Infos sur Chaville et Vélizy et demandes diverses

  • Deux stations de réparation ont été commandées par la mairie de Chaville.
  • Aussi bien à Chaville qu’à Vélizy :
    • marquage au sol à demander autour de ces stations (pas assez visibles et sans zone délimitée ) .
    • Bilan d’usage des stations à demander aussi
  • Pousser les entreprises une fois/mois ou par trimestre, à faire venir des associations qui apprennent aux cyclistes à réparer leurs vélos.
  • Chaville a proposé un aménagement de la route du pavé de Meudon (route dans la forêt vers la tour hertzienne): la route passerait en « sens unique montant » pour les voitures et en voie bidirectionnelle pour les vélos.

La Ville à Vélo avait depuis longtemps demandé un accès au stade Marcel Bec par la forêt. Nous avons été consultés et avons donné notre accord. 

  • La ville va mettre un parking protégé pour les vélos, payant, à l’Atrium. Hervé Lièvre nous assure qu’il y aura aussi des arceaux non payants.

8/ Et pour la suite :  

  • Préparation des élections municipales et questionnement des listes sur leur politique vélo à venir.
  • Se baser sur le Kit de la FUB et envoyer le questionnaire au nom de La Ville à Vélo aux listes en présence.
  • Un correspondant se désigne par commune  ( merci à eux ) :
    • Marine :  Vélizy et Meudon
    • Jean-Claude :  Chaville
    • Yann :  Sèvres.
  • Actions « coup de poing » 2020.

Propositions pour octobre 2020 :

  • Action pont de Sèvres + Ascenseur Issy les Moulineaux. 
    • RD910 pour remettre le sujet en lumière.

à à décider en cours d’année en fonction de l’évolution des situations respectives

  • Elargir notre représentation sur Ville d’Avray et Sèvres
    • Être sur le forum des associations des Sèvres et de Ville d’Avray ?  

à Monique envoie la liste des adhérents pour identifier des Sévriens et Dagovéraniens

à Yann demande au maire de Sèvres un stand pour le forum

  • Questions sur le support possible de La Ville à Vélo à certains dossiers en cours :  
    • l’association peut-elle soutenir les subventions pour les vélos sans assistance électrique ?

à pas encore car ce sujet a besoin d’être discuté plus avant  à  il y a une condition de revenus à envisager.

  • Stations supplémentaires de VELIB sur l’axe Chaville – Sèvres :
    • à OUI  support de La Ville à Vélo à tout usage du vélo, mais demande que les parkings VELIB ne se fassent pas au détriment des arceaux pour les vélos standards personnels.
    • à Nous supportons aussi à ce stade la démarche VELIGO Location « Ile de France » (location pendant 6 mois) même si nous attendons de voir ce qu’il se passe après 6 mois.
  • Accueil des nouveaux arrivants :
    • Remarque des nouveaux adhérents sur l’absence d’«accusé de réception» de la part de l’association après réception d’une nouvelle adhésion. MDB ne fait plus de courrier ni de délivrance de carte car sur une adhésion à 10€, ce n’est pas économiquement possible.
    • Ce que fait La Ville à Vélo jusqu’à aujourd’hui : rajout dans la mailing list.
    • Le lien Facebook n’est pas toujours connu et le site officiel de MDB est assez difficile à exploiter.
    • Proposition de créer un site collaboratif, plus inclusif que Facebook et les mails.

à Framateam est l’outil choisi par le collectif Ile de France.

Eliska se porte volontaire pour nous aider sur ce point.


Mentions légales | Espace contributeurs