Mieux se Déplacer à Bicyclette

Une piste cyclable avenue Léon Blum ?

Antony à vélo

La mairie et les riverains de l’avenue Léon Blum (qui va de la Cité U vers le collège) ne parviennent pas à se mettre d’accord sur les aménagements de cet axe urbain.

Dans l’aménagement le traçé d’une piste cyclable a été proposé par la mairie mais l’abattage des arbres et de nouvelles plantations, comme une limitation du nombre de places de stationnement semblent géner certains riverains.

Antony à vélo souhaite apporter son avis. Voir ci-dessous une copie de la lettre qui a été envoyée au maire d’Antony.

Cet aménagement est la première expérience de la mairie qui prend en compte la place du vélo. Est-ce que ce projet est un leurre ou bien la volonté d’aboutir et de trouver une solution acceptée par le plus grand nombre sera la plus forte ?


Antony, le 1er novembre 2006

Monsieur le Maire

Mairie d’Antony

92160 Antony

La municipalité s’apprête à rénover l’avenue Léon Blum et a proposé, comme il se doit, un aménagement cyclable.

Nous nous réjouissons beaucoup de cette initiative.

Nous regrettons cependant qu’Antony à vélo n’ait pas été mis au courant de ce projet, qui nous a été présenté par les riverains. Cela est d’autant plus étonnant que la municipalité a pourtant l’habitude de
consulter les parties prenantes sur les projets d’aménagements urbains. Antony à vélo, antenne de M.D.B. (Mieux se déplacer à bicyclette) a pourtant montré sa compétence pour toutes les questions
liées à la place du vélo dans la ville ou la communauté d’agglomération. Nous souhaitons voir dans cet oubli un simple malentendu et vous proposons notre avis sur le projet.

La piste, telle que proposée (apparemment en double sens, sur le trottoir, avec une largeur de 1,60 m), nous paraît très difficilement praticable, pour deux raisons : d’une part la largeur est nettement insuffisante (il faut en principe 2,5 m de largeur pour une piste à double sens), et d’autre part son installation sur le trottoir conduira très certainement à des conflits avec les piétons.

En revanche, un aménagement vélo est hautement recommandable dans cette avenue car il s’agit d’une voie parcourue par les voitures à 50 km/h (voire plus ! ce qui serait bien sûr à proscrire) avec un
débit assez important (3 à 4000/jour ? nous aimerions avoir l’information précise).

Nous proposons la solution suivante (qui est conforme, notons-le, aux Recommandations pour les aménagements cyclables du CERTU), et ne modifie que modérément la proposition initiale :

  • Proposition initiale (vu, on peut le supposer, dans le sens de la circulation ?) :
Piétons Piste bidirectionnelle Espace de séparation Stationnement+ arbres Chaussée Arbres Trottoir Total
1,40 1,60 0,50 1,90 4,00 1,20 1,40 12 m
  • Nous proposons :
Trottoir Stationnement+arbres Chaussée Séparateur Piste bidirectionnelle Arbres Trottoir Total
1,40 1,90 3,50 0,15 2,50 1,15 1,40 12 m

Antonyavelo29122006.jpg

Cet aménagement de la rue peut être une piste cyclable (séparateur non franchissable), mais il
pourrait aussi s’agir d’une bande cyclable (avec séparateur franchissable par des voitures, au pas).

La chaussée peut, sans dommage pour la circulation automobile, être ramenée à 3,50 m de largeur puisque c’est la largeur d’un couloir de bus (sans vélos). Ceci permettra un meilleur contrôle de la vitesse.

Cette solution nous paraît la meilleure car elle sécurise le trajet des vélos qui roulent sur un axe inaccessible aux véhicules à moteur et ne risquent pas d’être heurtés par l’ouverture d’une portière d’un véhicule en stationnement. Ce soucis de la sécurité est d’autant plus important que cet axe est appelé à être utilisé par les élèves du collège François Furet.

La bande gagnera à être à droite (sens de la circulation) : il n’y a pas de stationnement, d’où gain de la surface de séparation, les cyclistes qui sont dans le sens de la circulation restent à droite, ce qui est normal, ceux qui sont en contresens et donc dans une situation moins « naturelle » rejoignent la bande.

La piste doit être matérialisée et signalisée à chaque bout.

Le début de l’avenue Léon Blum (partie nord) a également besoin d’être aménagé : il faut généraliser ce qui a été fait vers l’extrémité nord, c’est à dire réduire la largeur des voies de voitures, récupérer le séparateur de 0,8 m environ entre les deux sens, et faire une piste au moins d’un côté.

En vous remerciant de votre attention, nous restons à votre disposition, et vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos sincères salutations.

Pour ANTONY A VELO

Catherine Mollière

Responsable de l’antenne

10 rue Florian à Antony

Copie : Mme Bergerol, M. Launay, Mairie d’Antony


Mentions légales