Débat autour du tracé de la piste cyclable régionale passant par les Blagis

Un cycliste a été tué par un automobiliste sur l’avenue de Bourg-la-Reine (D74). Le passage à Sceaux d’une piste cyclable régionale sur cette avenue et sur l’avenue Jean Perrin fait l’objet de discussions entre les collectivités et les associations locales de cyclistes qui ont présenté des alternatives au projet d’aménagement.

Dans la nuit du 2 octobre 2023, un cycliste a été tué par un automobiliste sur l’avenue de Bourg-la-Reine (D74). L’absence d’aménagement cyclable et les vitesses pratiquées par les automobilistes en font un itinéraire redouté tant par les nombreux cyclistes que par les piétons. Sceaux à vélo a immédiatement saisi le maire de Sceaux pour que soient « engagées très rapidement les actions nécessaires à la sécurisation de cette voirie ».

Lors d’une réunion, le 15 septembre dernier en mairie, l’aménagement de cette route départementale a fait l’objet de discussions entre la ville, le département, Vallée sud-grand Paris (VSGP) et les associations locales de cyclistes. Sceaux à vélo avait déjà appelé à lancer au plus vite les études puis les travaux pour l’insertion d’un aménagement cyclable sécurisé permettant aux cyclistes de circuler dans les deux sens sur l’avenue Jean Perrin (D74) et sur l’avenue de Bourg-la-Reine (D74). Cet axe doit être une future voie cycliste régionale (V20) et figure au schéma cyclable du département et de VSGP. Mais ce tronçon est placé en niveau de priorité secondaire en raison de l’absence de consensus des maires des communes concernés. 

Il faut éviter que la piste cyclable traverse le centre des Blagis  

Le 28 novembre dernier, plusieurs cyclistes de Sceaux à vélo ont fait une reconnaissance des aménagements possibles et l’association a formulé des recommandations. Sceaux à vélo a notamment demandé que la piste cyclable n’utilise pas la rue du Docteur Roux au moins à la hauteur de la zone commerciale des Blagis. Il faut éviter le conflit piétons / cyclistes / voitures au niveau de la place des Blagis. Une piste cyclable, qui a vocation à avoir une fréquentation importante, circulant dans un sens et des voitures qui circuleraient dans l’autre sens, rendrait la traversée difficile et dangereuse pour les jeunes et moins jeunes fréquentant le CSCB et pour tous les habitants faisant leurs courses au centre commercial et dans les boutiques de la rue du Dr Roux. La réalisation de 2 pistes unilatérales sur l’avenue Jean Perrin et sur l’avenue de Bourg-la-Reine semble la meilleure solution.

Si une partie de la rue du Dr Roux doit être empruntée dans un sens par la piste cyclable, celle-ci doit alors être conçue d’une largeur suffisante et séparée des véhicules qui rouleront en sens inverse. La plupart des stationnements devront donc probablement être supprimés.

Les citoyens et leurs associations ont fait leur travail d’alerte et de propositions. Il faut maintenant que les élus des collectivités, dont la ville de Sceaux, se prononcent et avancent rapidement sans attendre un autre accident de cycliste.

Prendre rapidement des mesures de sécurisation

Quoi qu’il en soit, les aménagements ne pourront pas être déployés avant plusieurs mois voire années. Sans attendre, Sceaux à vélo a demandé au maire et au département la mise en œuvre de mesures de sécurisation à très court terme. L’enjeu immédiat est de réduire la vitesse des automobilistes. Elle est théoriquement limitée à 30 km/h, mais peu respectée du fait de l’absence de dispositif contraignant. Il est nécessaire de déployer de la signalisation et des ralentisseurs, et de mener des campagnes de communication puis de verbalisation. Le respect de la vitesse sauve des vies. Le président du Conseil départemental a répondu à Sceaux à vélo que des radars indicatifs de la vitesse seront mis en place dans un premier temps.

Cela pourrait également
vous intéresser !

Cela pourrait également
vous intéresser !

Cela pourrait également
vous intéresser !