n°85 (mai-juin 2005)

Bienvenue à nos nouveaux lecteurs !

Heureux participants au Vélorallye,

Vous avez entre les mains un numéro de Roue Libre , le bimestriel de Mieux se déplacer à Bicyclette . Profitez de cette occasion exceptionnelle de découvrir le monde du vélo en Ile-de-France. Une fois adhérents et abonnés, Roue libre vous permettra de suivre pas à pas les progrès de ce mode de transport, efficace, économique, citoyen, et bénéfique pour la santé.

Tous ces avantages les adhérents de MDB les ont découverts depuis longtemps (30 ans pour les plus anciens) et c’est pour accroître leur nombre qu’ils ont choisi de vous les faire partager.

Oui le vélo tous les jours, c’est possible ! Non le vélo n’est pas dangereux ! Oui le vélo se vole peu quand il est correctement attaché ! Oui le vélo permet de découvrir la ville autrement ! Oui il permet de se constituer un capital santé tout en se déplaçant ! Oui il permet d’évacuer le stress de journées trop remplies ! Non il n’oblige pas à disposer d’une douche au boulot ! Oui il va aussi vite que les transports en commun et plus vite que la voiture (au moins sur les courts trajets qui constituent plus de 60 % des déplacements)…

Serions-nous altruistes pour souhaiter faire partager ce privilège ?

Non, égoïstes au contraire, car nous savons que le plaisir sera encore plus grand quand nous serons plus nombreux et que nous regagnerons enfin cette place que l’auto-immobile a confisquée depuis des années.

Comme vous, nous vivons et respirons dans cette agglomération, et souhaitons que nos enfants puissent aller à l’école tout seuls ; que piétons ou handicapés puissent traverser les rues sans crainte ni stress.

Ce monde de rêve existe dans certaines villes d’Europe, pourquoi pas à Paris et dans nos villes de banlieue ? C’est ce que MDB réclame depuis sa création et c’est ce qui prendra corps si nous sommes plus nombreux…

Eh oui ! Ne croyez pas que ce soit gagné parce que quelques couloirs bus sont élargis et que quelques kilomètres d’aménagements sont ouverts chaque année depuis dix ans à Paris et depuis deux ou trois ans en banlieue.

En face, du côté des partisans de la voiture à tout prix, la résistance s’organise. Les commerçants s’arc-boutent, sans se rendre compte que c’est la voiture qui tue le commerce de proximité. Les riverains ne supportent pas de ne pouvoir se garer en bas de chez eux. La Préfecture de police procède au maintien de l’ordre automobile comme Haussmann taillait des avenues pour pouvoir y tirer au canon ! Surfant sur ces vagues, les politiques en font un casus belli permanent tout en ayant un discours trompeur.

Cette évolution vers une meilleure qualité de vie, certains la veulent mais ne se croient pas capables d’y participer.

Vous qui avez fait l’effort de nous rejoindre et qui avez, je l’espère, eu plaisir à cette balade parisienne, vous avez une part de votre avenir entre les mains. Franchissez le pas : rejoignez-nous !

Je me permets pour finir de saluer tous nos lecteurs habituels, institutionnels et simples adhérents, et de remercier ceux qui auront donné de leur temps pour que cette fête du vélo soit la preuve qu’en Ile-de-France on peut vraiment MIEUX SE DÉPLACER A BICYCLETTE !

NDLR – A l’occasion de la fête du vélo et des trente ans de l’association, ce numéro de Roue libre a été tiré à 2 000 exemplaires afin d’être offert à tous les participants au Vélorallye le 5 juin.

Pierre Toulouse

Cela pourrait également
vous intéresser !

Cela pourrait également
vous intéresser !

Cela pourrait également
vous intéresser !

Blabla Vélo juin 2024

Johanna, Thomas, Thierry, Gaëlle et Renaud nous nous étions donnés rdv dans les jardins derrière