Mieux se Déplacer à Bicyclette

#InterKoalitionVélo : la mobilisation continue

évènements

Vous trouverez ci-dessous la déclaration lue à la conférence de presse de InterKoalitionVelo qui s’est tenue mercredi 16 décembre à Paris, suite au coup de rabot sur l’Indemnité Kilométrique vélo.

Ce texte se voulait aussi introductif à la réunion PAMA2 qui a eu lieu vendredi 18 décembre à Paris.

Né du refus, en pleine COP21, de la part du Gouvernement et de la représentation nationale d’accorder une « Indemnité Kilométrique Vélo » incitative aux utilisateurs de vélo au quotidien, le collectif « #InterKoalitionVelo&Co » rassemble vingt associations militantes qui font la promotion du vélo, de la marche et des transports en commun mais aussi des instances représentatives des industriels du vélo et des opérateurs de transport.

Parce que :

 Les résultats ­abstraits de la COP21 demandent à être concrétisés dans la vie ­des français ; ­

 Le transport ­compte pour 28 % dans les émissions de GES en France ; ­

 La ­densification de nos villes et de nos agglomérations nécessite de ­repenser drastiquement l’organisation de l’espace urbain et ­périurbain ainsi que notre manière de nous déplacer ;

 Les ­transports en commun ne sont plus aujourd’hui à même partout et ­toujours d’apporter de solutions au désirs de mobilité des ­français ;

 Sont avérés ­les méfaits sur la société de l’utilisation sans discernement ­d’un moyen de transport unique sur-consommateur de ressources ­naturelles et d’espace, polluant et générateur de pathologies ­individuelles qui prennent des allures d’épidémie. ­

Considérant que :

 Le ­changement climatique viendra d’abord de citoyens organisés ­collectivement et individuellement, d’entreprises qui inventent, ­hybrident de nouvelles technologies pour produire des moyens de ­transports plus propres et plus intelligents, de prestataires de ­service compétents et innovants,

 La solution ­de l’intermodalité déjà pratiquée par de nombreux français est ­l’exemple à suivre, L’incitation ­à la marche et au vélo est porteuse d’emplois de proximité, de ­création d’entreprises manufacturières et de services sur tout le ­territoire, de réduction de la dépense extérieure en pétrole, ­d’amélioration de la santé publique et de résorption du déficit ­de la Sécurité Sociale, de lien social et de mieux vivre en ville, ­dans son corps et dans sa tête. ­ #InterKoalitionVelo&Co demande au Gouvernement et à tous les responsables politiques tant nationaux que locaux de mettre en place rapidement :

 Un Plan ­Stratégique National en faveur des modes dits actif où la marche ­et le vélo soient considérés comme des moyens de transports à ­part entière associés à l’utilisation des transports collectifs ­et des nouveaux modes d’utilisation de l’automobile ;

 Des plans ­« vélo » et « piéton » locaux dans chaque ­région et agglomération ;

 Des objectifs ­chiffrés et un calendrier pour ces plans adossés à des ­financements nationaux et locaux ;

 Des mesures ­réellement incitatives et d’apprentissage pour nos concitoyens ­ainsi qu’une véritable communication sur les bienfaits de ­l’intermodalité, du tourisme à vélo, du sport cycliste et de la ­marche.

Les vingt organisations constitutives de l’#InterKoalitionVelo&Co vous invitent à les rejoindre :

 soit en ­faisant adhérer votre organisation ou votre entreprise au ­collectif,

 soit en ­signant es-qualité et à titre personnel notre appel.
Et à propager leur appel dans tous vos réseaux !

#InterKoalitionVelo&Co vise à rassembler toutes les idées, les compétences et les savoir-faire afin de les mettre à disposition de tous les acteurs de l’intermodalité dans les transports et le tourisme et appréciera toutes les contributions tant financières qu’intellectuelles pour son développement.


À cette occasion, l’ECF a écrit une lettre de soutien à l’indemnité kilométrique vélo, à destination de la ministre de l’Écologie et présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat.

Bruxelles, le 15 décembre 2015

Je voudrais commencer en vous félicitant pour votre succès à l’issue de la COP 21 qui se déroulait à Paris ce mois-ci. Cet accord marque un pas considérable pour le combat contre le réchauffement climatique ainsi que la grande responsabilité morale qui nous incombe tous.

European Cyclists Federation (ECF) est particulièrement redevable à l’hospitalité française durant toute cette année 2015. Aux côtés de Nantes-Métropole, ECF a organisé l’édition 2015 des conférences Velo-City. Nous avons activement pris part à la mobilisation « Road to Paris » qui a conduit à la COP 21 à travers un partenariat avec le « Paris Process on Mobility and Climate ». Au travers de la Charte de Nantes « Cycling for a sustainable future » (le vélo pour un futur durable) présentée par ECF et Nantes Métropole en Mai, les signataires en appelaient aux Nations Unies et à tous ses Etats membres à « reconnaître le vélo comme moyen de transport pour tous et à travers le Monde entier, ne produisant pas de gaz à effet de serre ». Au nom du » World Cycling Alliance » et d’ECF, nous avons montré à la COP 21 que le vélo atteint les objectifs mondiaux pour le développement, que davantage de vélo dans les villes permet l’amélioration de la qualité de vie, d’économiser des milliards de dollars et de réduire les émissions de CO2 du transport urbain de 10% d’ici à 2050.

Cette semaine, la première après la COP 21, nous vous demandons de prouver le même niveau d’ambition pour votre politique fiscale nationale liée à la promotion du vélo. Une importante coalition en France s’est positionnée sur la loi liée à » l’indemnité kilométrique vélo », appelant à ce que le mécanisme soit rendu obligatoire et ne soit pas plafonné annuellement. Nous soutenons cette position. Aujourd’hui, nous avons impérativement besoinde réglementations fiscales qui incitent aux modes de transport durables, pas d’une demi-mesure purement symbolique.

Au nom d’ECF, je vous demande de soutenir une indemnisation-vélo qui fasse vraiment un pas en avant : un mécanisme obligatoire et non imposable, sans plafond annuel. Cordialement,

Dr Bernhard Ensink
Secrétaire général

IkV-lettre-de-soutien-de-l’ECF


Mentions légales