Mieux se Déplacer à Bicyclette

ralentisseurs piste de l’Ourcq : le MDB réagit

Canal de l'Ourcq

Des ralentisseurs sur la piste de l’Ourcq : le MDB réagit
Lettre adressée le 6 novembre 2003 par le Mouvement de Défense de la Bicyclette au Vice-Président du Conseil Général de Seine-saint-Denis en charge de la Voirie, pour protester contre la pose toute récente de ralentisseurs sur la piste du canal de l’Ourcq (voir à ce sujet notre article : « Piste Cyclable de l’Ourcq : le meilleur côtoie le pire »).


Monsieur le Président,

Nous avons eu l’occasion de vous rencontrer il n’y a pas si longtemps pour vous demander d’intervenir pour lever la plainte déposée par vos services et frappant un de nos adhérents. Ce dernier avait protesté il y a un peu plus d’un an, au moyen d’inscriptions peintes sur le sol, contre la pose de ralentisseurs sur la piste cyclable du canal de l’Ourcq.
Le retrait de cette plainte nous avait conduit à espérer que vos services seraient plus attentifs à l’avenir quant aux aménagements de cet axe majeur pour les cyclistes, qu’ils soient utilisateurs de la Véloroute qui y aboutit ou utilisateurs quotidiens contribuant efficacement à réduire les nuisances automobiles dans notre Région. Nous nous étions alors félicités de cette ouverture.

Quel n’est pas notre désappointement aujourd’hui de constater que non seulement les ralentisseurs posés à Aulnay perdurent, mais encore qu’une nouvelle série est en cours de pose à Sevran !

Cette dégradation volontaire est d’autant moins compréhensible qu’en d’autres endroits de la même piste vos services ont simultanément réalisé des couches de roulement d’excellente qualité.

Il existe d’autres moyens de faciliter à tous les usagers l’accès à ces zones calmes que sont les berges des canaux. Pourquoi disposer des pièges dont la répétition est insupportable, non seulement aux cyclistes mais aussi aux personnes à mobilité réduite ? Si le besoin d’espace est tel, alors il faut aménager les deux berges et se donner les moyens d’une véritable et ambitieuse reconquête des espaces limitrophes. Encore faudrait il que vos services se donnent la peine de bien vouloir demander l’avis des utilisateurs !

Alors même que les aménagements cyclables de Seine-Saint-Denis restent embryonnaires la poursuite sous un prétexte de sécurité, des attaques contre le seul véritable itinéraire existant apparaît comme une provocation ! Celle-ci laisse augurer du pire pour l’aménagement à venir des berges du canal de Saint-Denis.

Nous sommes véritablement furieux et ne manquerons pas de le faire savoir ! C’est pourquoi nous adressons copie de cette lettre à l’ensemble des collectivités concernées.

Nous vous demandons de bien vouloir organiser rapidement une réunion avec vos services pour essayer de porter remède à ces calamiteuses réalisations.

Veuillez agréer Monsieur le Président, nos salutations cyclistes.

Pour le MDB

Le Président,
Pierre Toulouse

Copies : M. le Maire de Sevran, M Vampouille, Vice président du Conseil Régional, M . Baupin Maire adjoint de Paris chargé de la Voirie


Mentions légales | Espace contributeurs